L’analyse de la corrosion

Il existe trois types d’analyse pour tester les matériaux vis-à-vis de la corrosion :

  • les analyses métallographiques
  • les analyses micro-biologiques
  • les analyses physico-chimiques

Elles permettent d’observer le phénomène de corrosion dès son apparition et d’en déterminer la cause. Elles contribuent également à évaluer le niveau d’attaque des matériaux et à déceler la présence éventuelle d’une bactérie corrosive.

Les analyses métallographiques

Ces analyses ont pour but de connaître la qualité du matériau et de déterminer le type de dégradation.

Une vérification de la qualité métallurgique du matériau métallique est effectuée. Elle porte sur la microstructure, la dureté, la taille de grain, le taux de ferrite ou encore la propreté inclusionnaire du matériau. Si la dégradation est uniforme, on procède à un suivi électrochimique et/ou gravimétrique. Dans le cas d’une dégradation localisée, on établit une morphologie et un profil de dégradation, en mesurant le creusement des attaques et évaluant la densité des piqûres.

Les analyses micro-biologiques

Utilisées dans les cas de images-6corrosion bactérienne, elles permettent de rechercher les bactéries responsables du phénomène et notamment d’en déterminer le nombre, la densité et la structure.

Elles s’effectuent par répartition des micro-organismes à la surface des métaux et visent à les identifier, déterminer leur morphologie et leur diversité. Au cours des analyses micro-biologiques, on recherche souvent des BSR, des BTR, des APB, des IRB ou des Méthanogènes.

Les analyses physico-chimiques

Elles permettent de mieux connaître l’environnement entourant un matériau et ont pour but de déterminer des dépôt minéraux, comme les produits de la corrosion, ou encore des dépôts organiques. Elles contribuent également à mesurer l’efficacité de la protection cathodique en milieu marin. Lors de ces analyses, des mesures du pH, de l’oxygène dissous, de la température ou encore de la conductivité sont effectuées. Sont aussi quantifiés à cette occasion des espèces métalliques et des sulfures.