L’analyse de la qualité de l’air dans la maison

Soucieuses de bénéficier d’un environnement sain, agréable et confortable, un nombre croissant de personnes effectue des contrôles de la qualité de l’air au sein de leur domicile.

C’est ainsi qu’elles s’adressent à des spécialistes qui procèdent à des analyses mettant en lumière la présence éventuelle de polluants affectant l’air et les occupants de la maison. Ils prodiguent également des conseils et recommandations éclairés afin de corriger les causes et les impacts de cette situation.

De nombreux problèmes de santé peuvent en effet découler d’une mauvaise qualité de l’air intérieur :

  • des troubles respiratoires
  • des congestions
  • de la fatigue
  • un sommeil perturbé
  • une sensation de manque d’air
  • des yeux irrités
  • une irritation de la gorge
  • des hypersensibilités

Certains signes visibles peuvent laisser présager d’une mauvaise qualité de l’air, tels que :

  • des taches semblables à de la moisissure. En les observant au microscope, on peut déterminer s’il s’agit d’une simple accumulation de poussière, de suie, ou d’un autre résidu inerte. Mais il peut s’agir également de moisissures qui se propagent au bas des murs, derrière les meubles, dans les encadrements de portes ou de fenêtres, la salle de bains et plus généralement les moindres recoins. Les professionnels de la qualité de l’air savent déterminer la cause de l’apparition de ces moisissures et mesurer leur impact sur la santé des occupants de la maison. Ils élaborent un protocole décomposé en étapes précises à suivre scrupuleusement et permettant d’éradiquer les moisissures.water-1408176_960_720
  • des taches suspectes. Certaines nécessitent l’analyse d’un échantillon afin d’en déterminer la nature et leurs effets néfastes sur la santé. Toutefois, de nombreuses moisissures se trouvant naturellement dans l’air sont totalement inoffensives.
  • des odeurs de moisissures. Les fortes odeurs d’humidité, de terre, de sous-sol peuvent indiquer la présence de contamination fongique. Dans ce cas, il est vivement recommandé de procéder à une évaluation de l’air ambiant et de l’environnement intérieur.